16 décembre, 2009

BD de l'année

L'heure est venue de remettre ce prix officieux mais auquel on tient, car en vigueur depuis 1979 ! Quelle est donc la meilleure BD que j'ai lue en 2009 ? Eh bien, comme l'an dernier, je vais nommer deux ex-aequo ! J'ai été incapable de les départager et comme elles sont fort différentes, elles seront donc lauréates..

Loin d'être parfait (Adrian Tomine, Delcourt) - Paru en novembre 2008, certes, mais on ne va pas chipoter. Pour cause de concurrence aiguisée, il y a quelques années, je n'avais pas décerné ce prix à Blonde Platine, qui est pourtant un chef-d'oeuvre. Je me rattrappe donc cette fois avec cette histoire somme toute très triste d'un américain mal dans sa peau à cause de ses origines asiatiques, et qui du coup se trouve souvent à côté de la plaque dans sa vie quotidienne, notamment avec sa copine dont les parents sont Japonais. Les discussions se suivent, se terminent en dispute, on s'aime, on se déteste, on ne se comprend pas, on refait le monde, on critique tout, on se plaint, on veut changer de vie... Bref, des portraits qui sonnent juste et des tranches de vie qui sont décites avec acuité par Tomine, dont on ne dira jamais assez le grand talent graphique, une ligne claire finalement, imparable et d'une lisibilité parfaite.
West T5 : Megan (Xavier Dorison, Fabien Nury, Christian Rossi - Dargaud) - C'est le T5, mais je ne suis pas loin de penser que c'est le vrai départ de cette série, après 2x2 tomes qui ont jeté les bases mais qui ont parfois perdu un certain fil malgré une évidente maîtrise. On a là une jeune fille internée, d'évidence folle, et qui voit son démon intérieur, Seth, lui parler souvent... Avouons que le côté créature maléfique qui s'exprime dans l'inconscient est l'un des plus casse-gueule qui soient, mais là ça passe impeccablement. Non pas que son look soit original ou ce qu'il dit soit audacieux, non c'est juste que cela reste vraisemblable et que la mise en scène globale de cet album est si réussie que tout passe comme une lettre à la poste. Rarement on a eu ces derniers temps une BD aussi intense au niveau de l'atmosphère et de l'enchaînement des événements. Un récit crépusculaire qui montre ce que la BD franco-belge peut offrir de meilleur.

2 commentaires:

Pierre-Paul a dit…

c'est dur de départager, en effet. Je suis d'accord avec WEST que j'ai adoré, et je rajouterais dans le même segment "mainstream" Il Etait une Fois en France tome 3. Ce sujet est assez difficile, mais mené de main de maitre. Mon petit coup de coeur personnel dans la catégorie "non mainstream" serait plutôt Rebetiko. J'ai aussi une grande déception, un album fort attendu, écrit par un scénariste réputé et que je porte aux nues,il s'agit de XXXXXXX, franchement en dessous de ce que j'espérais. (tu ne pensais pas que je l'écrirais sur ton blog, n'est-ce pas ? :-)))). Bonnes fêtes, et qui sait que l'on se recroisera en 2010.

LFB a dit…

Bonnes fêtes à toi aussi, et je crois savoir de qui tu parles...