25 octobre, 2010

F1 : GP de Corée - Alonso en rit encore

Ah, j'aime ces petits matins où l'on se lève pour regarder un GP et quand, dès la première image, on sait qu'on va avoir une course exceptionnelle : parce qu'il pleut, et beaucoup ! Du coup, on n'a pas été déçu et ce n'est pas tous les week-ends qu'on a une course interrompue au drapeau rouge (pendant 48 minutes !), quatre safety cars (dont deux aux départs...), un leader du championnat qui se crashe tout seul (Webber), un leader de la course qui abandonne à dix tours de la fin (Vettel), trois pilotes sur les cinq qui se battent pour le titre qui ne marquent pas un seul point (Webber et Vettel donc, mais aussi Button, lointain 12e -!-), un pilote solide qui récupère la mise (Alonso) et une arrivée jugée alors que la nuit est officiellement déjà tombée ! Et hop, il est pas heureux le Fernando sur la photo ?
Clairement un GP qui fait aimer la F1 pour ce qu'elle a de sensationnelle dans ses scénarios, véritables dramaturgies à vivre en direct. Et un circuit pas si mauvais que ça, avec notamment deux derniers virages que j'ai trouvés fabuleux... En tout cas, alors que Vettel semblait se diriger vers le titre avec une victoire qui lui tendait les bras, le destin a choisi de favoriser Alonso. Lequel est effectivement au sommet de son art et se rapproche un peu plus encore des meilleurs de tous les temps...

Les étoiles de Yeongam :
*** : Alonso
** : Hamilton, Schumacher, Liuzzi
* : Massa, Vettel, Kubica, Barrichello, Kobayashi, Heidfeld, Hulkenberg, Rosberg

Le classement après 17 GP :
26 étoiles : Alonso
22 : Hamilton
20 : Vettel
17 : Webber
15 : Button
14 : Rosberg
13 : Kobayashi
12 : Kubica
10 : Sutil
9 : Petrov, Massa, Barrichello, Schumacher
6 : Liuzzi
5 : Alguersari, Hulkenberg
3 : Buemi
2 : De la Rosa, Heidfeld
1 : Kovalainen


1 commentaire:

Pierre-Paul a dit…

beau cliché du photographe, laissons travailler notre imagination sur cette drôle de masse noire en travers tout: l'ombre de Kim Jong Un, futur leader nordique et être sans lumière sortant de l'ombre d'un papa sans moteur cervical? Ou simplement des banderolles venant gacher un beau soleil après le déluge :-)