07 avril, 2006

ApocalypseMania !


Petit moment d'émotion : c'est aujourd'hui que sort le nouvel album de ma série principale. Pour ceux que ça intéresserait, sachez que c'est toujours un sentiment très spécial que de voir un des albums être mis en vente. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est comme si vous deveniez le père d'un nouvel enfant, mais il y a un peu de ça. On ne se sent pas comme d'habitude, en tout cas.
Ce sixième album (également le premier du Cycle 2), baptisé Les Lois du Hasard, a été écrit au premier trimestre de l'année 2004. Oui, il y a deux ans ! Je me souviens très bien l'avoir terminé en Suisse, où je me trouvais pour les vacances de Pâques de cette même année. A ce moment-là, le T5 (Cosmose) venait juste de sortir, et comme souvent, j'étais motivé pour enchaîner ! (c'est d'ailleurs la même chose aujourd'hui : j'ai écrit hier la 16e page du T7).
C'est aussi à cette époque que j'ai appris que Philippe Aymond allait dessiner la nouvelle série de Jean Van Hamme, Lady S. Une nouvelle qui m'a fait énormément plaisir pour Philippe, qui méritait assurément d'avoir un grand succès, mais qui m'a fait prendre conscience que désormais, le rythme de parution des albums d'ApocalypseMania allait se ralentir - et plutôt considérablement. Pour un scénariste, je peux vous dire que ce n'est pas facile de savoir que l'histoire que vous avez inventée et découpée ne verra le jour que deux ans plus tard !
C'est en tout cas chose faite avec ce nouvel opus, que j'espère vous apprécierez. Philippe et moi sommes assez fiers de ce nouveau personnage, Leonhard Euler, que nous pensons fort et même émouvant. On attend les avis avec impatience !

6 commentaires:

Arronax a dit…

Enfin!

Inutile de vous dire que, dès demain, je me rue dans ma librairie préférée pour acheter ce nouvel opus qui, d'après ce que j'ai pu déjà apercevoir à droite à gauche, s'annonce d'excellente facture!

Félicitations pour ce nouveau "bébé"! ;o)

Julien Rezak a dit…

Salut LFB,

Je viens de finir ma seconde lecture de ce nouveau tome étonnant après ce que l'on connaissait du premier cycle.
Pour être tout à fait franc, j'avais déjà lu les 24 premières planches grâce au quotidien belge "Le soir" et je n'avais pas encore aperçu Jacob...

Alors concernant le dessin, P.Aymond fait preuve d'une grande maturité (moins de planches "fantastiques", plus de décors, une nouvelle seconde de couverture très belle...) et sait nous surprendre par un découpage toujours original. Les couleurs sont à l'image du caractère général de l'album, sombres ce qui ajoute beaucoup de tension au scénario. Mais ce qui me plaît le plus, ce sont les expressions des personnages, leur étonnement, leur peur... Bref du très bon dessin.

Concernant le scénario, le sentiment que j'ai ressenti à la première lecture, est que l'histoire générale d'ApocalypseMania (les rayons, sauver le monde) avance peu mais à la seconde, j'ai trouvé que cela se justifie par l'apparition tardive de Jacob (deux destins finalement assez similaires qui se croisent) et du nombre d’années qui le séparent de son arrivée à Versailles (cf. 3 premières planches de la première édition du tome 1) ; cela donne il me semble un certain équilibre temporel, du moins original. Notez que Jacob a désormais vécu plus de temps au XVIIIème siècle qu'au XXIème... Un des effets secondaires du passage dans les rayons lui aurait-il donné la jeunesse éternelle? Kandahar n’est certes pas le personnage principal de ce tome mais je trouve un peu dommage de ne pas avoir de nouvelles d’Ardell et Hannah.
L'univers des sciences et de l'intelligence est toujours présent (je vous recommande la rencontre Euler-Kandahar, avec Jacob dans le rôle du maître et Euler ébahit comme un gamin). Cependant les réelles faiblesses de Jacob se font un peu sentir : son intelligence ne paraît plus aussi remarquable qu’avant à cause du temps qu’il lui a fallu pour résoudre le mystère de sa présence à Versailles alors que la réponse était sous ses yeux ; ensuite et peut-être sa plus importante défaillance est la folie qui s’empare de lui. C’est intéressant, ça le rend du coup un peu moins antipathique et surtout le titre ApocalypseMania prend plus de sens : dans la mythologie grecque, Mania est une divinité personnifiant la folie, elle tourmente les coupables et les laisse sans répit.

Sinon j’ai observé une petite erreur temporelle : première case de la planche 20, Euler se plaint de ne pouvoir entendre la musique de Mozart. Nous sommes alors en juillet 1740 et le compositeur autrichien Wolfgang-Amadeus Mozart est né en 1756. Alors à moins qu’il ne s’agisse de la musique de son père, Léopold Mozart (ce que je doute), il est historiquement impossible que la musique de Mozart soit auditionnée ce soir là. Il faut remarquer que c’était tout de même une bonne idée d’inclure son nom car il fut lui aussi initier à la Franc-maçonnerie (bon j’avoue,… je suis musicien)

Pour conclure (désolé pour la longueur de ce post) Les lois du hasard est un tome marquant un changement de rythme dans les révélations mais propose une très bonne histoire qui pourrait se suffire à elle-même. Le prochain tome s’appellera donc Manik Shamanik (nom d’une chanson de System 7), dont on sait quelques petites choses (cf. le post sur le blog de LFB concernant le dernier volume de la série Arq…). Je l’attends personnellement avec impatience.

Donc un grand Bravo LFB et P.Aymond. J’aurais vraiment voulu vous rencontrer demain à Velizy et obtenir une dédicace mais mon emploi du temps me l’empêche…

A bientôt,
Julien.

P.S. : Et merci pour le nouveau portrait de Jacob.

Maxence a dit…

Ah, la claque ! Le seul reproche c'est que je dois attendre pour lire la suite de ce cycle... M.Aymond, pitié pour nous, laissez un peu de côté les scénarii de Van Hamme, ApocalypseMania prime dans nos coeurs sur Lady S. ;)

Pierre-Paul a dit…

J'ai adoré ! Autant je trouvais les débuts de la série un peu "grand guignol" (rappellez-vous BDParadisio) autant je considère dorénavant cette série comme indispensable.

Cela m'a donné envie de réouvrir mes bouquins de fac pour me rappeller les théories de Euler (cela remonte à loin, tout ça !)

Bravo à Aymond pour la nette amélioration de son dessin (vous l'avez mis à l'épreuve avec certaines scènes bien complexes: petit canaillou, va ! ;-))

Bien à vous

Pierre-Paul, lecteur et confrère

David A. a dit…

Bonjour,
j'ai acheté cet album le jour de sa sortie et j'ai adoré. J'aimerais toutefois poser une simple question: lorsqu'Euler parle des nombres amicaux à Jacob, il lui demande ensuite quelle est la particularité du nombre 26.
Soit celui ci a une particularité que je ne connais pas, soit il s'agit d'une erreur avec le nombre 28; en effet 28 est ami avec lui meme (DIV(28) = {1,2,4,7,14} et 1+2+4+7+14=28).
Voila c'est une question qui me taquinne depuis 3 semaines maintenant. Merci

LFB a dit…

Eh bien non, il s'agit bien du nombre 26, qui est le seul à être précédé par un nombre au carré (25, 5x5), et suivi par un au cube (27, 3x3x3).
Comme quoi, tout existe !