26 janvier, 2007

Retour d'Angoulême

Comme prévu, j'ai donc fait un saut à Angoulême. Arrivée hier après-midi à 17h41 (beaux paysages enneigés et ensoleillés sur le parcours), navette Glénat au rendez-vous, visite du stand et du pôle éditeur, petit pot à l'espace auteurs, discussion avec Georges Abolin (Où le Regard ne porte pas, chez Dargaud - une incontestable réussite !) qui a habité un temps Sydney (le monde est petit...), retrouvailles avec le journaliste Laurent Mélikian que je n'avais pas vu depuis un certain temps, discussion intéressante avec Philippe Laceuille, lauréat du concours BD Arte et qui sort donc son album chez Glénat... et puis, le temps du dîner, rencontre enfin avec Griffo : un sacré personnage, très intéressant et sympa, on s'est bien entendu tout de suite et nous nous sommes racontés plein de choses ! Bref, voilà une collaboration qui commence au mieux, même si ce matin, à peine rentré au boulot (aller à la gare d'Angoulême à pied, pendant une demi-heure sur des trottoirs verglacés, à -7° le matin à 7h avec un vent soutenu, le sac sur les épaules et pas de gants... je le referai pas tous les jours !), je trouve un mail de Miguel qui m'annonce qu'il préfère par manque de temps renoncer à l'ultime Chimère... On ne peut pas tout avoir en même temps !
Dominique Burdot et Laurent Muller ont été des hôtes parfaits, je les en remercie beaucoup, et j'ai été flatté d'être à la même table que Jacques Glénat lui-même et de Tronchet, dont j'ai pu faire la connaissance. Un bon souvenir !

1 commentaire:

Pierre-Paul a dit…

Un de perdu 10 de retrouvés, avec Griffo tu ne perds pas au change.