17 novembre, 2008

Aire Libre


Je viens de finir Le Roman d'Aire Libre, un ouvrage qui raconte l'histoire de la collection Aire Libre de Dupuis. La plume alerte de Thierry Bellefroid nous restitue avec force détails la gestation de la collection (dans un premier temps) puis sa gestion au quotidien, les relations entre éditeurs et auteurs, les affres de la création, les succès incertains ou les certains insuccès, c'est selon. La grande force de ce livre est à mon avis qu'il est sincère et franc : bien sûr, on est là pour dire tout le bien que l'on pense du produit, mais rien ne semble occulté, et à la rigueur tout le monde en prend un peu pour son grade. Mais c'est gagnant, car ce sont souvent les petites histoires qui font l'Histoire.

En 1988, je me souviens parfaitement avoir vu cette collection émerger et le premier volume que j'ai acheté était SOS Bonheur (Van Hamme-Griffo). Or, il se trouve que vingt ans plus tard, je travaille avec les deux ! Etonnant raccourci. Le dernier que je me suis procuré est Quelques Mois a l'Amélie (Jean-Claude Denis), mais j'avoue que les dernières sorties me sont un peu passées au-dessus. Globalement, ce sont toujours d'excellents albums et c'est vrai que cette collection fait honneur à la BD franco-belge. Il va de soi qu'y être édité fait partie de mes voeux secrets concernant ma carrière de scénariste et peut-être sera-ce le cas un jour...

En lisant Le Roman..., j'ai été surpris d'apprendre que certains titres avaient été retirés du catalogue. Il est vrai que leurs titres et couvertures ne me disaient rien, sans doute pas un hasard. En tout cas, ce doit être assez cruel, j'imagine, que d'avoir été "effacé" alors que la collection a généré bon nombre de best-sellers et de prix...

J'avoue humblement ne pas avoir lu des oeuvres sans doute essentielles : Le Bar du vieux Français, Azrayen', Sarajevo-Tango, Houppeland, Le Photographe et tant d'autres, par faute de temps et d'argent. Je me suis en revanche un peu plus attardé sur les Cosey, Servais, David B, Denis et Van Hamme... Je crois que mon préféré reste Le Capitaine écarlate, de David B et Guibert. Sublime !

Bonne idée, enfin, que de montrer à la fin du livre toutes les couvertures de tous les albums, éditions intégrales comprises. Après réflexion, mes cinq visuels préférés sont (sans ordre de préférence) : Le Corbeau T2 (Gibrat), Sarajevo-Tango (Hermann), Zeke Raconte des Histoires (Cosey), Demi-Tour (Boilet-Peeters), Prosopopus (De Crécy).

2 commentaires:

Joe a dit…

ah, il faut combler les manques, car Aire Libre, c'est vraiment une merveilleuse collection.
Azrayen, Bar du vieux Français, c'est tout, tout bon (et la Guerre Eternelle, je le conseille aussi).
Le plus beau pour moi? Peut-être "un peu de fumée bleue". Mais y en a tellement (tiens, le Sursis, magnifique aussi).

Pierre-Paul a dit…

personnellement je trouvais ce livre un tantinet "politiquement correct", les gué-guerres sont connues, et il n'y a aucun scoop ou véritable pique à l'encontre de telle ou telle personne. ce n'est pas grave, c'est une bonne synthèse. Azrayen, c'est un must !!!